Sleepy Hollow – 1×01

Sleepy Hollow

 

 

 

Virage à 180° degré pour les scénaristes de Fringe qui nous livrent cette saison leur adaptation libre de la Légende du cavalier sans tête (connue notamment grâce à l’adaptation que Tim Burton en avait faite). Une série attendue puisque ce premier épisode réalise une excellente audience de 10.10 millions de téléspectateurs.

 

Ichabod Crane, espion pour le compte de George Washington durant la guerre d’indépendance se réveille au XXI siècle dans la ville de Sleepy Hollow. Il n’est pas le seul à revenir d’entre les morts puisque le cavalier sans tête le suit et tue le shérif de la ville. Son ancienne partenaire  Abbie Mills se retrouve à faire équipe avec Crane pour résoudre les crimes et les mystères qui entourent le cavalier sans tête (source : Wikipédia)

 

Ce pilote est bourré de défauts mais je dois avouer qu’il fonctionne dans l’ensemble plutôt bien bizarrement. La série joue sur la différence des deux protagonistes principaux, Crane et Abby, et c’est assez réussi. Crane se retrouve donc dans un univers qui lui est inconnu et va donc s’étonner logiquement de voir une femme noire lieutenant de police notamment. Ce côté « décalage temporel » aurait pu être à mon avis bien plus exploité et aurait sans doute pu amener bon nombre de scènes drôles (la série jouant la carte comique de temps en temps). En attendant je pense que le duo peut marcher. Je trouve les acteurs convaincants, et prendre des personnages diamétralement opposés est certes quelque chose de courant, mais c’est souvent efficace.

Dans les bonnes choses notons aussi la réalisation qui est tout à fait correcte, tout comme la photographie. Même les effets spéciaux sont plutôt réussis, et l’univers n’est pas ridicule comme on aurait pu le craindre (on est très loin d’un Once Upon A Time).

 

Maintenant passons au principal défaut de ce premier épisode : son côté bien trop rempli. C’est confus, l’ensemble paraît assez bordélique. On ressent de suite la principale limite de la série : le combat Crane vs le Cavalier sans tête ne peut pas tenir seul une saison (et encore moins durer plusieurs années). Pour combler ce synopsis limité les scénaristes s’embourbent dans des histoires sans queue ni tête : des sorcières, l’Apocalypse, un shérif décédé qui enquêtait sur des affaires surnaturelles… Même le boss d’Abby a l’air de cacher quelque chose.

Trop d’éléments se mettent en place, et bien trop vite. Une mythologie riche ne signifie pas forcément une accumulation de pistes à devoir explorer…

Donc au final on est un peu perdu, on décroche de temps en temps face à des explications un peu forcées (le dialogue entre Crane et son ancienne fiancée par exemple).

 

Maintenant reste à savoir de quoi la suite sera faite, ce pilote ne donnant absolument aucune piste sur la manière dont sera traitée les épisodes à venir. On peut très bien avoir affaire à une pure série feuilletonnante, comme à une série composée uniquement de stand-alone sur des cas paranormaux (pour revenir en fin de saison sur le Cavalier sans tête).

Je vais tout de même tenter de continuer, ce pilote n’ayant pas été désagréable à voir, et compter sur le second pour me donner une idée claire de la direction que va prendre la série.

 

Bref, un premier épisode plutôt efficace mais malheureusement bien trop rempli.

 

 

Typh.

 

 

Trailer pour le prochain épisode :

 

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :