Homeland – 4×11

Homeland

Je me répète, j’en ai conscience, mais cette saison 4 d’Homeland est vraiment incroyable. Franchement, avoir fermé l’histoire de Brody en fin de saison 3 a pu offrir un nouveau souffle bienvenu à la série, qui en profite pleinement.

L’épisode de la semaine suit une histoire « simple » : Carrie tente d’arrêter Quinn avant qu’il ne tue Haqqani un peu stupidement. De ce postulat, la série nous délivre un épisode très intense, parfaitement rythmé et bien écrit (oui, comme toujours dans la série, tout n’est pas très réaliste, mais cette année on évite assez bien les facilités et incohérences trop grosses).
Alors, personnellement, je ne savais pas du tout si le plan de Quinn allait aller au bout. La série aime jouer la surprise et nous sommes tout de même à l’avant-dernier épisode de la saison, la mort d’Haqqani aurait pu être cohérente. Mais finalement, Haqqani sera toujours vivant en fin d’épisode, grâce à un petit twist bien vu : en voiture avec lui se trouve Dar Adal !

Vraisemblablement cette présence signifie que des accords entre Washington et Haqqani sont en train d’être passés, desquels Quinn, Carrie, et même le directeur de la CIA ne savent rien !
De quoi le dernier épisode va-t-il donc traiter ? Parce qu’il est dur, mais pas impossible, de voir Carrie et ses acolytes s’en prendre aux décisions de leur propre gouvernement ! On est donc laissé dans le flou sur l’issue de cette saison, qui, au passage, sera passée incroyablement vite.

Bref, un nouvel épisode brillant d’Homeland.

Typh.

Publicités

Un commentaire sur “Homeland – 4×11

Ajouter un commentaire

  1. Oui vraiment un épisode brillant, mais qui se finit un peu en eau de boudin. Je suis très déçut qu’ils ne le « déssoude » pas et me demande bien pourquoi le directeur adjoint est dans la voiture.
    Ce qui m’a le plus surpris dans cette saison c’est la négociation avec les terroristes (les USA ne négocient jamais nous dit-on sans arrêt).
    Cela confirme également le coté « sympathique » du directeur de la CIA, mais globalement quand même c’est un sacré échec de tout le monde.
    Mais c’est la marque de fabrique de Homeland, presque que des échecs (ça change de Jack) sachant qu’on entend plus parlé du succès de la saison derniière.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :