Homeland – 5×01

Homeland

Homeland avait su se renouveler brillamment l’an dernier, en nous livrant, de très loin, sa meilleure saison. Il s’agit encore cette année d’un nouveau départ pour la série. Les cartes sont redistribuées, et on a déjà hâte d’en voir le déroulement.

Changement de vie pour Carrie. Elle a quitté la CIA, vit dorénavant en Allemagne où elle élève sa fille avec un nouveau compagnon. Évidemment, son passé va vite finir par la rattraper. Les horreurs commises par le gouvernement américain ne peuvent être oubliées, alors qu’elle s’apprête à partir au Liban pour son nouveau travail.
On retrouve aussi Saul, qui s’occupe maintenant des affaires avec l’Europe. Il est envoyé en Allemagne suite au hack de la CIA, et la perte de documents révélant que l’Allemagne est surveillée par les États-Unis. C’est aussi Quinn que l’on revoit, sorte de hitman agissant pour Saul, dans la plus parfaite des illégalités.

Si on aime autant Homeland, c’est surtout parce qu’elle n’a pas peur de se confronter à l’actualité. Je trouve que les scénaristes font preuve d’un courage incroyable en s’emparant de faits encore très frais. L’histoire de la surveillance, mais aussi Daesh, la situation générale en Syrie… Et la critique des actions du gouvernement américain est toujours aussi féroce.

J’aime aussi l’idée que la série se réinvite chaque année. Je trouve que ça lui correspond bien plus que l’étirement d’une même intrigue comme on a eu lors des trois premières saisons. J’aime ne pas savoir d’avance exactement où je mets les pieds, sans pour autant trouver que le chamboulement ne soit incohérent ou tiré par les cheveux. Avoir choisi de placer l’action principale en Allemagne est un choix original tout comme de voir Carrie dans une situation familiale « posée ». Je regrette par contre, pour le moment, de ne pas avoir tellement vu Berlin exploitée. Ce n’est pas un vrai dépaysement, surtout quand on entend si peu parler allemand dans l’épisode… Que certains membres de la Fondation (où travaille Carrie) parlent en anglais entre eux pourquoi pas, on ne sait pas vraiment d’où ils viennent après tout. Mais que des Allemands, comme dans la première scène avec les hackers, parlent entre eux en anglais semblent un peu étrange. Ils débutent tout de même en allemand, comme pour nous dire « bon, vous devez comprendre qu’ils parlent dans leur langue, on switche maintenant à l’anglais ». Dommage.

Bref, une nouvelle page d’Homeland est tournée. Je suis impatiente de découvrir ce nouveau chapitre.

Typh.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :