Homeland – 5×03

Homeland

La saison continue de nous livrer un début très efficace. On a le droit cette semaine à notre épisode « bipolarité » quasiment annuel, sans que je trouve que la série ne se répète. Je reste, par ailleurs, toujours aussi admirative du talent de Claire Danes.

Carrie décide d’arrêter ses médicaments dans l’espoir d’être plus efficace dans ses recherches (elle cherche à savoir qui veut sa mort). Elle part alors s’isoler avec son copain dans une forêt, histoire de se protéger, et surtout de ne pas être un danger pour les autres.
J’avais un peu peur de me retrouver face à une situation que l’on a déjà vu plusieurs fois dans la série. La question de la bipolarité du personnage est de toute façon assez délicate : il serait complétement idiot que la série mette définitivement la maladie de Carrie de côté mais en même temps pour nous, spectateur, on se demande bien ce qu’il y a de plus à dire et à montrer dessus. Heureusement, j’ai trouvé que l’épisode ne jouait pas la redite. En effet, la crise est « voulue » par Carrie, qui croit être meilleure libérée de son traitement. De plus, cela aura été, en fin de compte, inutile puisque Carrie n’avance en rien sur son enquête, mais est rongée par la culpabilité de ses anciens agissements. C’est aussi son couple qui est testé, puisque son nouveau compagnon découvre la réalité du travail qu’elle exerçait auparavant, et notamment les nombreux civils qu’elle aura été amenée à tuer…
La série tient donc bien son propos, qui devrait être celui de toute la saison je pense : comment Carrie peut se détacher de la CIA et des actes affreux qu’elle a commis…

La fin d’épisode nous promet du bon pour le prochain, avec l’arrivée de Quinn. On sait qu’il a pour mission d’éliminer Carrie (et on sait bien qu’il ne pourra jamais le faire), sans que l’on ne sache vraiment très bien de qui vient l’ordre. On en saura certainement plus dès le prochain.

Pour ce qui est des histoires internes à la CIA, j’avoue ne pas comprendre grand chose à ce que fabrique Saul. Je dois dire que c’est malheureusement devenu une routine dans la série de nous le dépeindre de manière très ambiguë, pour ensuite nous révéler ses bonnes intentions. On verra donc si on se répète cette année.

Bref, un épisode très solide encore une fois.

Typh.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :