The Affair – 2×05 à 2×09

The Affair

Une critique groupée des épisodes 5 à 9 de la brillante The Affair. Impossible pour moi de décrire précisément chaque épisode, ne sachant plus véritablement ce qu’il se passe spécifiquement dans chacun. Il s’agira donc plutôt d’une critique générale des derniers épisodes diffusés, assez excellents il faut le dire.

The Affair a, il me semble, passé un niveau avec cette seconde saison. J’avais adoré la saison 1, elle avait été un vrai coup de cœur, mais je trouve cette deuxième année encore meilleure. La série a su se renouveler de manière extraordinaire cette saison. Les points de vue sont multipliés, mais ce n’est pas la seule différence. L’écriture n’est plus tout à fait la même, je trouve qu’on y gagne en intensité. On découvre aussi les personnages sous un nouveau jour. Je pense notamment à Noah, qui me donne un peu plus envie de vomir à chaque épisode. On le sentait un peu en saison 1 mais il est aujourd’hui clair qu’il s’agit d’un être égocentrique, tourné sur sa personne et sa réussite, qui ne pense jamais aux conséquences de ses actions et du mal qu’il fait aux autres. On croit toujours avoir touché le fond avec lui, mais il parvient à creuser encore davantage à chaque épisode sans qu’on ne sache comment. La scène dans le jacuzzi dans le dernier épisode, où il aperçoit sa fille, est sans problème la chose la plus écœurante que la série nous aura jamais montrée. J’espère pour lui qu’il ne s’agit d’ailleurs que d’une hallucination, sinon les repas de famille risquent d’être des plus embarrassants…

En parlant de l’épisode 9, il faut souligner son originalité dans la série : il n’est pas véritablement découpé en point de vue mais plutôt par heure, et l’on suit les 4 personnages principaux. Cet épisode est par ailleurs l’un des meilleurs de la série à n’en pas douter. Beaucoup d’émotions et d’intensité jusqu’à des dernières minutes tout simplement phénoménales.

Pour ce qui est de l’intrigue policière, je trouve qu’on a vraiment l’impression de toucher du bout des doigts la résolution. Même si j’avoue que, personnellement, je ne vois pas du tout qui peut être le coupable…
En tout cas, il me semble évident que le bébé d’Alison est celui de Cole et non celui de Noah. La remarque de Scott, à mon sens mal interprétée par les avocats, va dans cette direction : lorsqu’il dit à Alison qu’il s’agit de « notre bébé » je pense qu’il veut tout simplement par là qu’il s’agit d’un Lochkart.

Bref, The Affair nous livre pour le moment une sublime saison 2. Très heureuse d’avoir appris en plus que cette saison serait plus longue que la précédente et compterait 12 épisodes.

Typh.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :