The Leftovers – 2×09 & 2×10

The Leftovers

Deux nouveaux épisodes exemplaires pour conclure cette parfaite saison 2 de The Leftovers. La série n’a jamais faibli sur ses 10 épisodes. Elle reste un OVNI fascinant, bouleversant et renversant.

L’épisode 9 se consacre essentiellement sur le personnage de Meg et remet sur le devant de la scène les Guilty Remnant, suite au surprenant cliffhanger de l’épisode 8. On en découvre plus sur les motivations de ce personnage, qui n’a pas su faire le deuil de sa mère décédée un jour avant The Departure, une mort alors passée « inaperçue ».
Meg est un personnage aussi abject que fascinant, un antagoniste glaçant que l’on se passionne à suivre. Elle est d’une complexité rare, se trouvant quasiment à la tête de GR mais se débarrassant de leurs codes (elle parle sans problème). Elle semble s’être immiscée dans ce groupe et l’utiliser finalement à des fins plus personnelles, en le regardant un peu de haut.

L’épisode 10 fait lui un écho évidemment au season finale de la première saison. Les Guilty Remnant mettent leur plan à exécution, parvenant à mettre sens dessus dessous la ville de Jarden, comme ils l’avaient fait avec Mappleton. Jarden n’est alors plus cette ville des miracles à l’abri de tout.
Ce dernier épisode aura été excellent à tout moment, voguant entre les personnages avec beaucoup de fluidité après une saison finalement assez découpée. On assiste au réveil de Mary, au quasi sacrifice de Nora pour sauver sa fille dans une scène particulièrement horrible (elles s’en sortiront finalement grâce à Tom), et à une nouvelle renaissance de Kevin. La scène du karaoké est aussi surprenante qu’absurde. C’est génial et émouvant.
La scène finale aussi rappelle fortement ce qu’on avait pu voir l’année dernière, avec Kevin retrouvant sa famille. Ce jeu des parallèles avec la saison 1 ne paraît cependant jamais être une redite, la saison dans l’ensemble ayant exploré de nombreux territoires inconnus cette année.

Cette seconde année de The Leftovers fait sans problème parti des meilleurs choses que j’ai vu, comme ça avait déjà été le cas avec saison 1. Je ne vais même pas tenter de dire si j’ai préféré telle ou telle saison, les trouvant toutes deux franchement remarquables et finalement assez parfaites. Je ne vois rien à redire à cette œuvre courageuse. Les scénaristes n’ont pas peur d’aller au bout de leurs idées, de nous proposer une expérience inédite. Je suis admirative de leur manière de travailler et de l’œuvre finale, une série bouleversante et passionnante.
Il faut aussi admettre que la tragique actualité donne au récit une nouvelle perspective et une nouvelle force. The Leftovers évoque dans son propos le 11 septembre, l’horreur de l’inimaginable, l’incompréhension dans laquelle il a laissé les États-Unis et la question de l’après. Le propos se retrouve malheureusement réactualisé à l’heure actuelle, avec la tragédie du 13 novembre que nous avons vécu. J’avoue n’avoir plus totalement perçu la série de la même manière suite à cela, y décelant encore plus ce qu’elle nous racontait, trouvant un nouveau regard dans son récit et ses dialogues.

Bref, comme l’an dernier, The Leftovers est bien au dessus de ses concurrentes et est peut-être même hors classement. Une série devenue un classique instantané.

Typh.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :