Orange Is The New Black – Saison 4

Orange Is The New Black

Attention, l’article révèle des éléments importants sur la saison !

 

Quatrième plongée au sein de la prison pour femmes de Litchfield. Après une troisième saison réussie mais un peu brouillonne, j’ai trouvé cette saison 4 d’un meilleur niveau. Le début est un peu mou, mais l’intensité et le drama parviennent en fait à s’introduire petit à petit, de façon très maligne, jusqu’à des ultimes épisodes déchirants. Le tout ne manque pas d’humour, donnant toujours à la série son ton si original.

Je me souviens avoir trouvé que les deux précédentes saisons manquaient un peu de direction, elles me semblaient un peu partir dans tous les sens. J’ai également eu cette impression cette année, lors des premiers épisodes. On suit la vie de nos héroïnes, plus ou moins mouvementée, en se demandant tout de même vers où tout ça nous mènera. Et finalement, on s’aperçoit que toute la saison est en réalité très bien écrite, et tend simplement à nous montrer comment la prison détruit tout le monde (les prisonnières comme les gardes). Sous ses airs de comédie, la série livre un discours très noir, cette année plus que jamais, décrivant l’échec du système pénitentiaire américain. On en avait déjà eu une vision l’année dernière avec Piper, devenue insupportable et insensible. C’est d’ailleurs peut-être la seule cette année qui a fait un pas du bon côté : c’est en allant trop loin, en le payant trop cher (le terrible épisode de la croix gammée) qu’elle se rend compte de ce qu’elle est dorénavant.

La saison est vraiment dure à voir je trouve, la série n’avait jamais été aussi loin. Le racisme ambiant, la bagarre obligée de Crazy Eyes avec son ex, tout ce qui concerne Sophia, Maritza et le bébé souris, la croix gammée de Piper, jusqu’à la mort terrible de Poussey – probablement le personnage le plus sympathique et innocent de la série. Le miroir de son parcours avec son « assassin » (le gardien) était lui aussi fort, puisqu’ils paieront tous deux le prix fort de leur passage dans cette prison. Même si, évidemment, le gardien n’a pas a être considéré comme la victime, comme le fait Caputo dans son interview immonde donné en télé (alors même que l’on croit qu’il va enfin bien agir).

La fin de série est brutale, avec cette émeute qui éclate, Daya arme à la main (aussi l’une des personnes qu’on pouvait juger « innocente » jusque là), le gardien pervers/psychopathe dans le viseur. Le dernier plan est lui aussi beau que terrible, avec le sourire de Poussey et ce regard caméra…

Malgré ce sombre discours, la série arrive toujours à déjouer le pur drama avec des instants plus drôles, ou même à nous faire rire de l’horreur. Black Cindy reste probablement mon personnage comique préféré de la série et son duo avec la nouvelle arrivante musulmane était vraiment très bien vu.

J’avoue tout de même que la saison n’aura pas été parfaite. J’ai effectivement trouvé les premiers épisodes un peu poussifs, et certaines histoires assez inintéressantes (je n’aurais ainsi jamais vraiment accroché à ce qui tournait autour de Judy King). Je dois dire aussi que les flashbacks ont été, dans l’ensemble, assez décevants. Je retiens ceux de Crazy Eyes, Bayley (qui deviendront pertinents une fois l’épisode terminé) et bien sûr les derniers de Poussey, en forme d’hommage. Le reste ne m’a malheureusement absolument pas marqué.
J’avoue aussi être ennuyée de l’importance du personnage de Caputo. Certes, il n’est pas inintéressant, et il permet de nous faire un peu sortir de prison, mais j’ai parfois l’impression que c’est lui le personnage principal de la série (je serai curieuse de voir sa durée de présence à l’écran par rapport aux autres perso). Et pour une série qui, pour une fois, s’attarde sur des femmes, je trouve ça un peu gênant…

Bref, une saison 4 dans l’ensemble de haut niveau (sans doute ma saison préférée après la 1) qui nous laisse lessivés. A l’année prochaine Orange Is The New Black.

Typh.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :